• Soutenances,

Soutenance Yakin Ecem : Vers une meilleure compréhension de l'Orthorexie : Explorer les déterminants de ses dimensions Pathologique et Saine à travers une série d'études typologiques

Publié le 31 août 2022 Mis à jour le 31 août 2022
le 23 septembre 2022

Thèse dirigé par le Pr Henri Chabrol et co dirigé par Pr Patrick Raynal Jury de thèse : Pr Lucia Romo - Université de Nantes - Examinatrice Pr Gregorie Michel - Université de Bordeaux - Rapporteur Pr Nicole Rascle - INSERM - Bordeaux - Rapporteuse

S'engager dans une alimentation pathologiquement saine, un phénomène appelé Orthorexie Nerveuse (ON) attire de plus en plus l’attention scientifique. Cependant, la littérature actuelle sur l'ON semble être face à des problèmes importants. Certains de ces derniers incluent 1) le débat sur le caractère distinctif de l'ON des troubles existants, en particulier les troubles du comportement alimentaire (TCA) et les troubles obsessionnels compulsifs (TOC), 2) l'absence d'une description claire de l’alimentation saine, la caractéristique principale de l’ON communément reconnue, et 3) le besoin de preuves empiriques supplémentaires sur le caractère distinctif de l'ON de l'orthorexie saine (HO, healthy orthorexia, un intérêt non pathologique pour une alimentation saine). Cette thèse intègre trois études typologiques publiées visant à aborder ces problèmes fondamentaux de la littérature sur l'ON. Les résultats de nos deux premières études suggèrent que les individus avec ON diffèrent de ceux avec TCA et TOC en termes d’image corporelle et en termes de définitions qu'ils associent au concept alimentation saine. Nos résultats soulignent et distinguent entre les définitions spécifiques d'une “alimentation saine associées à des tendances plus élevées d’ON et de TCA, respectivement. Les résultats de notre troisième étude suggèrent que les personnes avec ON diffèrent également de celles avec HO en termes de comportements problématiques, de caractéristiques psychologiques et psychopathologiques. Cette étude suggère également l'existence d'un profil orthorexique “entre-deux” des individus qui suivent une alimentation saine ayant à la fois des dimensions saines et pathologiques. Considérés dans leur ensemble, nos résultats semblent étayer l'hypothèse selon laquelle l'ON représente une condition distincte, et plus précisément un nouveau TCA émergeant, plutôt qu'une variante des TCA existants ou des TOC. Nos résultats soutiennent ainsi la nature bidimensionnelle de l’orthorexie et soulignent que l’ON serait une condition qui dépendrait de la manière dont les individus définissent “l’alimentation saine”. Les implications cliniques et théoriques de ces résultats, ainsi que les perspectives pour de recherches futures sont abordées dans la dernière section de cette thèse.

Partenaires :
Thèse dirigé par le Pr Henri Chabrol et co-dirigé par Pr Patrick Raynal

Jury de thèse :

Pr Lucia Romo Université de Nantes
Pr Gregorie Michel Université de Bordeaux
Pr Nicole Rascle INSERM - Bordeaux