Soutenance de Mathilde Lochmann : Motifs conduisant les femmes à accepter ou à refuser la réalisation d'une mammographie.

Publié le 23 novembre 2021 Mis à jour le 29 novembre 2021
le 2 décembre 2021
Maison de la recherche
salle D29
lien de la soutenance : https://prismes.univ-toulouse.fr/player.php?code=IRVOo8Lw&width=100%&height=100%
soutenance
soutenance

Mme Véronique CHRISTOPHE Université de Lille Examinatrice Mme Myriam GUEDJ Université de Toulouse, UT2J Co-directrice de thèse M. Lonzozou KPANAKE Université de Téluq Examinateur Mme María Teresa MUÑOZ-SASTRE Université de Toulouse, UT2J Directrice de thèse Mme Marie PRÉAU Université Lumière Lyon 2 Rapporteure M. Bruno QUINTARD Université de Bordeaux Rapporteur

Cette recherche visait à définir les motifs à accepter ou refuser la réalisation d’une mammographie et à explorer les potentiels effets de l’âge, du nombre d’enfant, de la personnalité, de l’intolérance à l’incertitude, l’inquiétude, l’anxiété sur la fréquence des mammographies.

Trois études ont été réalisées. Dans la première, 16 participantes ont pris part à des entretiens. Des analyses de contenu et des analyses lexicales ont été menées. Dans la seconde étude, 168 participantes ont répondu à deux questionnaires inventoriant les motifs à accepter ou à refuser la réalisation d’une mammographie. Dans la troisième étude, 126 participantes ont – en plus de ces deux questionnaires – répondu à l’EII, le QIPS, le GAD-7 et le BHI-24. Des analyses en composantes principales (ACP), des analyses confirmatoires, des analyses de corrélations, des tests T de Student et des analyses de régressions ont été effectuées.

Sept facteurs motivationnels facilitateurs ont été mis en lumière : « Intérêt du diagnostic précoce », « Qualité de la prise en charge », « Habituation », « Perspective collectiviste », « Suivre l’avis du médecin », « Cancer(s) dans l’entourage », « Croyances hypocondriaques ». Six facteurs motivationnels barrières ont également été révélés : « Absence de cancer dans l’entourage », « Angoisses », « Douleur physique et morale », « Difficultés spatio-temporelles », « Manque d’informations », « Aspiration à la liberté ». Les facteurs « Manque d’informations » et « Douleur physique et morale » étaient liés négativement à la fréquence de réalisation des mammographies. L’intolérance à l’incertitude, l’inquiétude, l’anxiété et les traits de personnalité n’entretenaient aucune relation significative avec cette même variable. L’âge et le facteur « Habituation » avaient un effet prédicteur positif sur la fréquence mammographique tandis que le facteur « Difficultés spatio-temporelles » avait un effet prédictif négatif.

Cette recherche nous apprend en quoi le dépistage de masse ne doit pas perdre de vue l’individu et ses singularités.

Mots clés : Mammographie ; Cancer du sein ; Motifs ; Théorie du Renversement