Présentation Pôle 3

Composition 

Nous sommes une équipe d'enseignants-chercheurs, cliniciens et étudiants conjugant la recherche fondamentale et appliquée en Psychologie de la Santé.

Ainsi, le Pôle 3 « Psychologie de la santé » est composé de 9 Enseignants Chercheurs (Florence Sordes, MCF-HDR, responsable du pôle ; Jean-Luc Bredibat, MCF, Nicole Cantisano, MCF ; Nicolas Cazenave, MCF ; Christine Cuervo-Lombard, MCF ; Myriam Guedj, MCF ; Valérie Igier, MCF-HDR ; Maria Teresa Munoz-Sastre, Pr). Le pôle 3 accueille 16 doctorants actuellement et 5 membres associés.

Moyens

Sur la pèriode actuelle (2019_2024), les membres de notres équipe se sont tournées vers la recherche des fons en répondant à différents appels à projets (MSHS-T, Région OCCITANIE, Cancéropôle Grand Sud-Ouest, ANR, France Parkinson, etc...). Ces financements ( autour de 200 000 euros) permettent de financer des contrats d'IG et des stages de recherche.

OUTILS 

Nos travaux de recherche sont menés grâce à diverses méthodes qualitatives et quantitatives. Les membres de ce pôle ont développé une expertise particulière sur : l'analyse des données qualitatives avec IRAMUTEQ ©, les études expérimentales appliquant la mesure focntionnelle de la cognition à la psychologie de santé, le recueil des données quantitatives par le biais des questionnaires et modèles thèoriques validés en psychologie de la santé (ex. Modèle Transactionnel), l'étude de l'identité grâce à l'analyse des souvenirs définissant le soi.

Partenaires 

Le travail des membres du pôle 3 est possible grâce à
leurs collaborations académiques (dans la région Toulousaine,
en France et à l'étranger) et leurs collaborations  
avec les services des soins hospitaliers, les Etablissements
d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPADS),
et les associations des patients, entre autres.

 
 

Thématiques 

La psychologie de la santé, dans le pôle 3, se décline selon plusieurs thématiques de recherche.
Celles-ci s’articulent autour de 4 axes :
 

Perception des risques, comportements de santé et prévention
Ethique des soins,
Adaptation à la maladie,
Vieillissement et santé. 

 

Subséquemment, les objectifs de nos recherches visent :

  • Une meilleure compréhension de ce qui fait qu’un traitement ou un dispositif soient acceptables pour le patient, tout en considérant la qualité de vie de ce dernier (ex. Education Thérapeutique du Patient, acceptabilité de la divulgation d’anomalies génétiques non-sollicitées).
  • Une meilleure connaissance des processus mnésiques à l’œuvre dans la construction de l’identité personnelle chez des patients (ex. souvenirs définissant le soi).
  • Une meilleure compréhension, du point de vue du patient et de la population en général, relativement à certaines décisions ou pratiques médicales.
  • A élucider les déterminants psycho-sociaux de la qualité de vie des patients dans leur adaptation à la maladie chronique (ex. cancer, endométriose, obésité).