Soutenance : Le point de vue des Roumains sur le don d'organes, les décisions de fin de vie et la couverture sociale : trois études d'éthique de soin

Publié le 21 novembre 2018 Mis à jour le 18 septembre 2019
le 7 décembre 2018

Résumé : Nous étudions les conditions d’acceptabilité des Roumains concernant le don d’organes des donneurs vivants (DOV), le Suicide Médicalement assisté (SMA) et la Couverture maladie. Notre travail est basé sur la Théorie Fonctionnelle de l'Intégration de l'information de N.H. Anderson (1981). En ce qui concerne la 1ère étude : 263 adultes (dont 51 professionnels de santé) ont jugé de l'acceptabilité du DOV des 42 scénarii réalistes résultants de la combinaison de six facteurs : A) type d'organe, B) si le patient pouvait l'obtenir sur un cadavre C) relation donneur-receveur, D) niveau d'autonomie du donneur, E) compensation financière, F) niveau de responsabilité. Pour la seconde étude : 212 tout-venants et 52 professionnels de la santé ont jugé l'acceptabilité du SMA des 36 scénarii réalistes résultants de la combinaison de quatre facteurs : A) l'âge de la patiente, B) le degré d'incurabilité, C) le type de souffrance et D) la demande de SMA. Concernant la troisième étude : 271 adultes (dont 40 profession

Jury :
Lonzozou KPANAKE - Professeur des Universités, Université de Québec
Bruno QUINTARD - Professeur des Universités, Université de Bordeaux
Nicole RASCLE – Professeure des Universités, Université de Bordeaux
Maria Teresa MUÑOZ SASTRE – Professeure des Universités, Université de Toulouse 2 Jean Jaurès