• Soutenances,

Soutenance de Omar Megherbi-Moulay : "Consommation d'alcool et bien-être subjectif chez les personnes âgées : Apports théoriques, psychométriques et évaluations des prédicteurs et modérateurs biopsychosociaux. »

Publié le 5 décembre 2022 Mis à jour le 5 décembre 2022
le 8 décembre 2022
l’amphithéâtre PM (UFR de psychologie Philippe Malrieu) à 14h
 

Jury : Mme Nicole RASCLE, Professeure des Université, Université de Bordeaux, Rapporteure M. Grégory MICHEL, Professeur des Université, Université de Bordeaux, Rapporteur M. Benoit FROMAGE, Professeur des Université, Université de Angers, Examinateur Mme Florence SORDES, Maîtresse de conférences-HDR, Université de Toulouse, Directrice de thèse Mme Bénédicte JULLIAN, Docteure en médecine-PH, CHU de Toulouse, Co-directrice de thèse Mme Valérie Igier, Maîtresse de conférences-HDR, Université de Toulouse, Membre invité

Souvent déniée, la consommation d'alcool chez les personnes âgées constitue un véritable problème de santé publique compte tenu des conséquences néfastes qu'elle induit. L’étude 1 est une revue systématique de la littérature scientifique. Les résultats montrent que les facteurs biopsychosociaux tels que la qualité de vie, le bien-être, les stratégies de coping, les comorbidités psychiatriques et les facteurs psychosociaux étaient associés au mésusage d’alcool. L’outil de dépistage le plus utilisé était l’AUDIT. Les interventions visant à prévenir et à gérer la consommation d'alcool chez les personnes âgées comprenaient les thérapies cognitives et comportementales et les interventions brèves.
La deuxième étude porte sur la validation transculturelle et l’adaptation en français de l’échelle de bien‑être subjectif BBC‑SWB. Une analyse factorielle exploratoire et confirmatoire a permis d'extraire et de confirmer un modèle structurel à trois facteurs pour ses bonnes propriétés psychométriques et son sens clinique. Les résultats ont montré une bonne cohérence interne et une corrélation entre la BBC-SWB et les variables psychopathologiques des mesures de validité concurrente. L’étude 3 vise à déterminer ce qui motive les personnes âgées hospitalisées ou à domicile à consommer de l'alcool en identifiant les facteurs biopsychosociaux prédictifs selon différents modes de consommation d'alcool. Les résultats ont montré que les principaux prédicteurs de la consommation d'alcool à faible risque ou malsaine étaient une mauvaise qualité de vie et l'isolement familial. L’étude 4 a pour objectif d’étudier les connaissances, les représentations sociales et les attitudes du personnel soignant à l'égard de la consommation d’alcool malsaine chez les personnes âgées. Les résultats ont montré que les représentations sociales, le bien-être psychologique, les connaissances en alcoologie et l'estime de soi prédisaient les attitudes et/ou contre-attitudes soignantes. Les analyses ont mis en évidence le rôle modérateur des représentations sociales dans les relations entre l'auto-efficacité, l'estime de soi, le bien-être physique et les attitudes soignantes.


Mots-clés : Personnes âgées ; Consommation d’alcool ; Bien-être subjectif ; Addiction ; Personnel soignant ; Représentation sociales