Doctorant

Yamile del carmen Turizo-Palencia

Psychologue, Spécialiste en développement social, Master en développement social de l´Université du Nord (Colombia) et Master en sciences sociales et humaines de l´Université Paris XII. Expérience en matière d'enquête et d'intervention auprès de victimes du conflit armé et avec les femmes victimes de violence de genre.

Coordonnées

Thèmes de recherche

Titre de la thèse : Le pardon et la réconciliation entre indigènes natifs colombiens: conceptualisations et motivations

Résumé de la thèse :
Le conflit armé interne que connaît la Colombie depuis plusieurs décennies a engendré un scénario ayant des répercussions spécifiques sur la vie, la liberté, la sécurité et le plein exercice des droits de la population civile. Selon le Registre unique des victimes (2019), 8.496.100 victimes du conflit armé ont été enregistrées au niveau national, dont 4.032 environ appartiennent à des populations indigènes.
Au niveau macrosocial, le conflit armé a créé un état de polarisation dans le pays qui a eu un impact sur les dynamiques relationnelles actuelles, légitimant ainsi les exactions violentes, ce qui nous désensibilise face à elles et les rend naturelles dans la dynamique des relations interpersonnelles (Barreto y Borja, 2007; Barreto, Borja, Serrano y López, 2009; Olave, 2012). Toutefois, depuis la signature des accords de paix en 2016, l’accent a été davantage mis sur les processus de pardon et de réconciliation (Cortés, Torres, López-López, Pérez et Pineda-Marîn, 2016; Alzate et Dono, 2017) en intégrant la perspective différentielle en raison de son importance dans la reconstruction des liens sociaux au sein des groupes de populations, en particulier chez les populations autochtones, touchées par la violence comme cela figure dans le décret-loi 4633 de 2011 de la législation colombienne. Le pardon et la réconciliation sont des questions clés dans les processus postconflit. Au niveau mondial, ces deux processus ont été considérés comme fondamentaux car ils facilitent la reconstruction des liens sociaux. Les modèles de pardon et de réconciliation ont permis d’identifier certaines variables qui augmentent la probabilité à pardonner et à se réconcilier, telles que les différents types de crimes, la responsabilité de l'agresseur, le groupe armé auquel ce dernier appartenait et l'attitude de celui-ci à rechercher le pardon. (López, Pineda-Marin, Murcia, Perilla & Mullet, 2013; Pineda-Marin, Muñoz-Sastre & Mullet, 2018).
Des études antérieures réalisées en Colombie ont montré que les Colombiens sont peu enclins à pardonner aux anciens combattants issus de groupes illégaux, même s’ils se sont acquittés de leur peine ou ont été amnistiés par l’État. D’autres études qualitatives ont permis d’établir que le pardon et la réconciliation sont interprétés comme des comportements de personnes faibles, que sans oubli il n’y a pas de pardon ou que la réconciliation n’est pas possible sans pardon préalable. Toutefois, peu d’études connues à ce jour ont été réalisées auprès de personnes victimes du conflit armé appartenant à des groupes ethniques. Dans ce contexte, la thèse avancée sera réalisée sur la base des résultats de trois études. En premier, elle cherchera à identifier les conceptualisations sur le pardon et la réconciliation d’un groupe d’indigènes colombiens ; il s’agira également d’explorer leurs conceptualisations en ce qui concerne le pardon, la réconciliation et la réintégration d’anciens membres issus de groupes illégaux ; enfin, l’étude se penchera sur les motivations pour le pardon et la réconciliation entre les membres de la communauté ethnique autochtone. Pour mener à bien ces études, nous nous appuierons sur la participation volontaire de membres des communautés autochtones du nord de la Colombie, victimes du conflit armé. Méthodologiquement, le projet sera basé sur deux théories principales: la théorie d’intégration de l’information et la théorie des motivations d'Apter.

Mots-clefs : pardon, réconciliation, conceptualisation, motivations.

Activités / CV

Publications :

Turizo, Y. (2012). Construcción de Estrategias de Intervención Psicosocial en Poblaciones Víctimas de violencia sociopolítica y de género para la Recuperación de su Salud Mental. Diagnóstico o Estigmas: Encrucijadas éticas. Memorias de Congreso, Buenos Aires

Abello Llanos, R., Amarís Macías, M., Blanco Abarca, A., Madariaga Orozco, C., Manrique Palacio, K., Martínez González, M., Turizo Palencia, Y., & Díaz Méndez, D. (2008). Bienestar y trauma en personas adultas desplazadas por la violencia política. Universitas Psychologica, 8(2), 455-470. Recuperado a partir de https://revistas.javeriana.edu.co/index.php/revPsycho/article/view/489

Raimundo Abello, María Amarís, Tatiana Arciniergas, Amalio Blanco, Camilo Madariaga, Kissy Manrique, Marina Martínez, Yamile Turizo. (2009). Bienestar y trauma: Dos facetas de la salud mental en entornos violentos. Ensayos en Desarrollo Humano. Barranquilla: Ediciones Uninorte.

Postulats
Libro de Capítulo. Programas de Intervención en casos de Violencia de ParejaAdriana De La Peña Leiva, Yamile Turizo Palencia y Claudia Arenas River. Se publicará con ediciones Unicosta.

Yamile Turizo-Palencia, Claudia Arenas-Rivera, Mario Maury-Ardila, Alex Vásquez-Mercado. (2019). Una experiencia pedagógica: articulación entre la investigación y el sector externo. Postulado Revista Estudios Pedagógicos.

Yamile Turizo Palencia, Aura Cardozo Rusinque,
Marina Martínez González, Claudia Arenas Rivera y Cindy Durán. (2019) Bienestar y capital social en comunidades en desventaja socioeconómica con presencia de programas de intervención psicosocial. Postulado Revista Cubana de Salud Pública.