Centre d’Etudes et de Recherche en Psychopathologie et Psychologie de la Santé EA 7411 (CERPPS)


Accueil > Actualités

l’Education Thérapeutique du Patient en amont d’une chirurgie bariatrique : Identification des déterminants psychosociaux de la participation et de la qualité de qualité de vie du patient opéré

le 21 juin 2017

Soutenance de Aurélie Croiset

Résumé

Etude 1 :
Peu d’études à notre connaissance, s’intéressent à comprendre les raisons d’acceptabilité ou de refus d’un programme, elles sont souvent limitées à l’approche qualitative et en nombre de participants. La première partie de nos résultats montre qu’il existe un profil de patients « adhérents » à l’ETP avec des différences en termes d’excès de poids, de souffrance psychologique, de tendances comportementales et confirme le rôle du schéma de dépendance affective dans l’adhésion à l’ETP. La seconde partie des résultats montrent que les tendances comportementales ne suffisent pas à elles seules à expliquer les raisons qui poussent un patient à participer à un programme et met en avant l’influence des perceptions du patient sur l’adhésion à l’ETP. En effet, un profil internalisant serait davantage actif dans la recherche de solutions et d’informations concernant la chirurgie ou en participant à des groupes.

Etude 2 :
Les études ont démontré l’efficacité de l’ETP sur un plan biopsychosocial,  pédagogique (acquisition de connaissances et de
compétences) et sur la qualité de vie du patient obèse. Or aucune étude explore l’évolution des variables biopsychosociales après une ETP préparant à la chirurgie bariatrique. Les résultats montrent que la chirurgie apporte de nombreux bénéfices au patient en améliorant la perte de poids, l’anxiété, l’inhibition comportementale et la qualité de vie du patient opéré. Toutefois, la participation impacte les variables d’anxiété et d’évitement. L’analyse qualitative explorant le vécu des transformations au cours de la première année, corrobore les résultats de l’analyse quantitative. En effet, les patients ETP ont acquis des compétences émotionnelles et sociales leur permettant de verbaliser les changements liés à la chirurgie pouvant impacter la qualité du bien-être psychosocial et alimentaire.

Etude 3 :
Aucune étude explore l’influence d’un profil de patient adhérent à l’ETP sur la qualité de vie postopératoire. Nos résultats mettent en avant l’influence de certaines variables telles que l’affectivité positive, la dépendance à la récompense, un jeune âge et une perte de poids satisfaisante sur la qualité de vie. Cette étude valide notre hypothèse de recherche : la qualité de vie dépend de modérateurs psychopathologiques qui sont l’anxiété, la dépression, de facteurs personnels comme l’âge, la dépendance à la récompense mais aussi de facteurs biomédicaux comme l’IMC postopératoire


Lieu(x) :
Maison de la recherche
Salle D29
Partenaires :
membres du Jury :

Bruno Quintard ,  professeur des universités,  Université Bordeaux 2,
Elizabeth Spitz ,  professeur des universités, Université Metz Paul Verlaine,
Bernadette Rogé, Professeur des universités, Université Toulouse Jean Jaurès,
Florence Sordes , Maître de conférences, Université Toulouse Jean Jaurès,

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

Vers page d'accueil Institut des Sciences du Cerveau de Toulouse
Vers page d'accueil de l'Institut Fédératif d’Etudes et de Recherches Interdisciplinaires Santé Société

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page